Les entrailles du supervolcan Toba à l’échographie


Blog Archipel des Sciences

Grâce à une technique d’imagerie sismique passive mise au point par des équipes françaises en 2005, un groupe de chercheurs a réussi à sonder la structure de la chambre magmatique à l’origine de la super-éruption du Toba. Il semble que les supervolcans avant d’entrer en éruption accumuleraient du magma pendant des millions d’années dans des intrusions horizontales empilées les unes sur les autres.

Depuis les travaux des pionniers qu’étaient Emil Wiechert, Richard Dixon Oldham et Harold Jeffreys au début du XXe siècle, la sismologie continue à faire des progrès. Cette science s’est avérée précieuse pour l’établissement de la théorie de la tectonique des plaques, conjointement à la découverte des inversions magnétiques. Elle peut être utilisée pour mieux comprendre la structure des volcans, avec l’espoir de mieux évaluer les risques d’éruption.

On aimerait bien notamment pouvoir prédire à l’avance l’occurrence d’éruptions cataclysmiques comme celle du Santorin il y a 3.600…

View original post 695 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s