Notre existence a t-elle un sens? 17)Epilogue: Résumé de la démarche


 

Notre existence a t-elle un sens? 17)Epilogue: Résumé de la démarche

Cette série d’articles dans la catégorie « notre existence a t-elle un sens »? est  l’expression de  ce que j’ai écrit dans la présentation de mon blog: « Les merveilles de la nature me fascinent. Mes réflexions: le sens de l’Univers et de l’existence. En moi, il y a deux mondes: le monde extérieur du « faire »et le monde de l’intérieur, non conscient, mais tout autant réel. Ma devise: l’essentiel, c’est l’amour, amour du sacré. Mes modèlesJésus (l’amour),Pythagore (la mathématique), Einstein (la physique) ».

Je voudrais faire partager la lecture du livre de Jean Staunenotre existence a-t-elle en sens,  avec mes réflexions et les liens qu’elle m’a permis découvrir à travers internet. Ma quête est de retrouver (avec Jean Staune), le réenchantement du monde au cours des articles.


Mes articles déjà parus dans cette rubrique:

Notre existence a-t-elle un sens? 13-2) Dur, dur le problème (la conscience 2ème partie)

Je consulte souvent aussi: astrosurf.com -UNE INTRODUCTION A LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES

 

Exergue: « Par opposition au scientisme dominant de la fin du XIXè siècle, on voit aujourd’hui de nombreux scientifiques, forts de ces nouvelles hypothèses ou de ces nouvelles théories, orienter le science vers un autre ordre de réalité, considéré désormais non plus comme concurrent, mais comme complémentaire de son domaine. » Jean-Marie Pelt

wikipedia.org -Esprit quantique « L’esprit quantique est une hypothèse qui suggère que des phénomènes quantiques, tels l’intrication et la superposition d’états, sont impliqués dans le fonctionnements du cerveau et en particulier, dans l’émergence de la conscience. Cette hypothèse part du principe, controversé, que la physique classique et son déterminisme ne peut totalement expliquer la conscience. Ses fondements théoriques ont été posés dans les années 1960 en sciences mais depuis ses partisans ne sont pas encore parvenus à la démontrer. Cette théorie n’en est qu’à ses débuts, elle a pourtant le soutien de Roger Penrose et de Stuart Hameroff. Karl H. Pribram et Henry Stapp ont, de leurs côtés, proposé une variante ».

 (hypothèse soutenue par Roger Penrose, Stuart Hameroff. Karl H. Pribram et Henry Stapp).

Epilogue: résumé de la démarche.

Nous sommes parvenus au terme de l’ouvrage de jean staune« Notre existence a-t-elle un sens? »Ma lecture de l’ouvrage nous a fait traverser les sciences de la matière, de l’Univers, de la vie, de la conscience et même la logique et les mathématiques. Ce voyage a été fait avec un minimum de préjugés philosophiques et religieux en partant des faits qui semblent importants pour la question « l’Univers et notre existence ont-ils un sens et s’inscrivent-ils dans un projet quelconque? ». Après avoir vu de très nombreuses interprétations de ces faits et analysé les principales positions en dégageant celles qui semblent les plus crédibles nous avons été amenés à une conclusion en trois parties dans les articles 16-116-2 et 16-3. En épilogue, résumons maintenant la démarche qui a été suivie.

1) Une nouvelle révolution copernicienne.

wikipedia.org -Récolution copernicienne: Nicolas Copernic (1473–1543)

 

menestreletgladiateur.blogspot.fr -révolution copernicienne de l’enseignement

Nous sommes actuellement dans une situation similaire à celle qui existait au VIIè siècleDes idées nouvelles, connues d’un petit nombre de personnes, déjà prouvées mais pas encore admises; allaient changer la vision du monde et influer sur la culture de l’humanité. Nous avons vu qu’aujourdh’ui, ces idées nouvelles sont fondées sur l’incomplétude, le platonisme, le non-réductionnisme et le retour de la question du sens au coeur même de la science (voir les articles 15 (une voie rationnelle vers le monde de l’esprit)16-1 (L’émergence d’un nouveau paradigme, La voie de l’incomplétude: « je sais pourquoi je ne sais pas », le dépassement du matérialisme méthodologique) et 16-2 (L’Hiroshima du matérialisme scientifique, et si les cinq grands mystères ne faisent qu’un?, Et Dieu dans tout ça?) et 16-3 (le rapprochement entre la science et la religion)

Cette révolution conceptuelle est annonciatrice d’une révolution culturelle encore au stade embryonnaire mais dont on voit dejà des effets dans les changements de la vision du monde de nos contemporains. Comme à l’époque des lumières, tout un système philosophique est à bâtir pour intégrer dans la pensée du XXIème siècle les bouleversements survenus dans nos connaissances. 

liens: 17emesiecle.free.fr -Le Siècle de Louis XIV    fr.wikipedia.org- Histoire de France au xviie siècle
17emesiecle.free.fr -La chronologie au VIIème siècle
assistancescolaire.com -L’essor d’un nouvel esprit scientifique et technique (xvie – xviiie siècle)

pages.infinit.net -NAISSANCE DE LA SCIENCE MODERNE ( XVIe / XVIIIe siècles)

canal-u.tv/video -LES THÉORÈMES DE GÖDEL ET L’INCOMPLETUDE: FIN D’UN ESPOIR ?

uip.edu -L’incomplétude, un nouveau paradigme Par Jean-François Lambert

staune.fr -Résumé et commentaire de « Les Ombres de l’Esprit » de Roger Penrose
lepoint.fr -alain-connes et la platonisme: la science est aussi intuition,poésie rêve

philosciences.com -Les errances du réductionnisme Juignet Patrick, Philosciences.com

philosciences.com -Le réductionnisme

lmm.jussieu.fr -Introduction à la pensée scientifique moderne (Université Pierre et Marie Curie – Paris 6)

staune.fr -Science et sens   staune.fr -Science et religion, les élements d’un rapprochement

wikipedia.org -Relation entre science et religion

wikipedia.org -Douglas Adam: la Grande Question sur la vie, l’univers et le reste

unesco.org -La scienc: perspectives pour le XXIème siècle
asmp.fr -Le matérialisme en question dans LE MONDE du 17 avril 2006 par Bernard d’Espagnat,
jlml.fr -Le matérialisme méthodologique est-il la seule approche scientifique légitime?

ressources-cla.univ-fcomte.fr -Réforme de la pensée et éducation au 21ème siècle Par Edgar Morin


2) L’être est.

Paul Davies à la fin de son célèbre ouvrage « L’esprit de Dieu » a écrit: « Je ne puis croire que notre existence dans cet Univers soit un simple caprice du destin, un accident de l’histoire, un incident fortuit dans le grand drame cosmique. L’espèce physique homo ne représente peut-être rien, mais l’existence de l’esprit dans un organisme sur une planète dans l’Univers est sûrement un fait d’une signification fondamentale. L’Univers a engendré la conscience de soi à travers les êtres humains. Ce ne peut être un détail anodin ou une production marginale de forces absurdes et dépourvues de finalité. Notre présence ici a un sens réel. » 

L’étude du réel nous a amené à conclure que ce qui existe, le réel, même si on ne peut en connaître les attributs, est plus proche d’un « Ëtre » que d’une « chose ». Ce qui nous a conduit à rejeter les deux positions opposées:

     1) Rien n’est réel.

     2) La réalité est connaissable et assimilable à ce que nous pouvons voir, toucher, mesurer.

arcturius.org -La recherche de la vérité

Pour ce qui concerne la vérité, il y a trois positions philosophiques possibles: 

     1) La vérité existe et on peut la posseder en totalité, au moins en théorie, ce qui peut mener au scientisme  comme au fondamentalisme religieux.

     2) Il n’y a pas de vérité absolue.

     3) Il y a une vérité absolue mais on ne peut jamais la posséder en totalité

Dans la Grèce antique, les sophistes comme Protagoras soutenaient la deuxième position: « L’homme est la mesure de toute chose », rien n’existe en dehors de nous. Le bien, le mal, la vérité sont des constructions humaines. Il n’y a pas de vérité absolue. Mais Aristote a fait remarquer que dans ce cas, s’il n’y pas de vérité absolue, la proposition « il n’y a pas de vérité absolue », ne saurait être absolument vraie! Et si elle n’est pas absolument vraie, il en découle -logiquement!- qu’il doit exister quelque chose d’absolument vrai, même si nous ne savons pas de quoi il s’agit. C’est ce que formalisera Gödel, 2 500 ans plus tard avec ses théorèmes d’incomplétude, en montrant que la transcendance de la vérité par rapport à la démonstration légitime une position comme celle que nous avons décrite, tout en rejetant le relativisme et l’absolutisme. 

Ainsi, »l’Etre est« , la vérité existe, mais on ne peut la posséder, ils sont hors de portée de toute approche totalisante ou totalitaire. 


On peut aussi noter que le problème de la vérité est celui qui tracassait le grand EinsteinLa « vérité » qu’est-ce que c’est?   « Le problème fondamental de la pensée philosophique d’Einstein, autour duquel s’organisent ses propres analyses, est celui de la réalité du monde et de son intelligibilité, c’est-à-dire de la capacité de la pensée à le pénétrer, à s’en donner une représentation  » vraie  » (quoique provisoire), qui ne soit pas illusoire ou précaire »  


liens: httparcturius.org -La recherche de la vérité

gillesguerin.com -La « Vérité » – Qu’est-ce que c’est?

defitexte.over-blog.fr -l’être est, le non-être n’est pas

dutempspoursoi.free.fr -parménide

philo5.com -Parménide: Permanence de l’être

humanite.fr -Jean-Luc Nancy « Le communisme, c’est le sens 
de l’être en commun à penser »

sergecar.perso.neuf.fr -LEtre et l’existence

Mon article 16-2) Science et sens, raison et religion 

elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 1/3

elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 2/3

elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 3/3

elishean.fr -La mémoire résiderait-elle hors du cerveau?

 

3) Une réouverture des chemins du sens.

Etienne Klein: cours introductif à la philosophie des sciences (9 vidéos)

La révolution des connaissances que nous vivons rend possible des options philosophiques que l’on croyait dépassées et peu crédibles et renverse de nombreuses certitudes. Ainsi en est-il du matérialisme sous sa forme habituelle. Pour lui, tout ce qui existe, l’Univers, la vie, la conscience, est apparu sous l’effet des seules forces du hasard et de la sélection. Mais cette idée s’avère en définitive peu probable et spécieuse, même si elle est encore l’idée dominante du monde scientifique (voir en particulier l’article 16-2)

L’opinion inverse (notre Univers fait partie d’un processus ayant un sens, voire un but) est bien plus probable, lorsqu’on raisonne grâce à la philosophie de sciences et sans avoir recours à la religion. C’est un extraordinaire retournement de tendance auquel nous assistons. Mais cela ne signifie pas que l’hypothèse d’un Univers créé par un Dieu qui communique avec nous soit la plus probable, mais elle devient plus probable que par le passé, lorsque la modernité considérait le monde comme comme étant contenu dans un seul niveau de réalité. Comme nous l’avons vu dans l’article 16-3, tout cela crée de nouvelles conditions pour un dialogue entre traditions et modernité comme entre les religions elles-mêmes, grâce certainement à la déligitimisation de l’absolutisme des certitudes. 

On peut donc parler d’une réouverture des chemins du sens. 
liens: atheisme.free.fr -Une définition du matérialisme

wikipedia.org -Philosophie des sciences


4) Le réenchantement Par l’observation de l’Univers et de l’homme (books.google.fr -La lucidité pour réenchanter le monde.)

chapitre.com -A La Recherche Du Sens Perdu

Le « réenchantement du monde » auquel nous assistons est fondé sur le fait que l’Univers est beaucoup plus subtil et complexe que prévu et que l’homme ne se résume pas à un assemblage de molécules et à « un paquet de neurones« . Kant avait anticipé ce réenchantement dans cette très belle phrase: « Deux choses emplissent mon esprit d’un émerveillement sans cesse croissant à chaque fois que je les considère: la voûte étoilée au-dessus de moi et la loi morale au-dedans de moi. » Et plus récemment, René Lenoir, ce haut fonctionnaire, homme politique français, né le 21 janvier 1927 à Algerqui joua un rôle important pour sensibiliser les milieux politiques aux problèmes des exclus de la société, l’a exprimé ainsi: « Au nom de quoi affirmer que nous avons un devoir cosmique? Au nom de cette exigence éthique au fond de nous qui fait partie de notre vie et de notre histoire. Au nom de cette aspiration qui nous attire vers l’Un, de cet appel vers la plénitude que des hommes, des mystiques, des poètes, vivent intensément. Au nom de ce presque rien dont l’invisible présence nous comble » (« A la recherche du sens perdu »).

La démarche que nous avons suivie en explorant les connaissances sur l’homme et l’Univers arrive à une conclusion de ce type en suivant une voie rationnelle et non illusoire pour rejeter la « philosophie de l’absurde« .  

 

liens: asmp.fr -La place de l’homme dans l’univers par Trinh Xuan Thuan*

staune.fr -Le réenchantement du monde, une clé pour notre survie

sergecar.perso.neuf.fr -L’idée de nature

wikipedia.org -l’absurde en philosophie

larousse.fr -philosophie de l’absurde

 

5) La quête de l’Etre et du monde de l’esprit.

35 ans après Jacques Monod qui concluait son célèbre ouvrage « Le hasard et la nécessité » en disant: « L’homme sait enfin qu’il est seul dans l’immensité indifférente de l’Univers d’où il a émergé par hasard« , Jean Staune finit son livre « notre existence a-t-elle un sens? » en disant que 35 ans après, « notre science n’est plus ce savoir classique » (comme le disait Ilya Prigogine au sujet de cette même phrase de Monod dans « La nouvelle Alliance » avec Isabelle Stengers), l’homme sait enfin qu’il participe à quelque chose qui le dépasse et qui a un sens. »

Nous ne pouvons certes pas savoir par des méthodes rationnelles ce qu’est ce quelque chose mais cela ne doit pas nous décourager. Nous devons chercher par nous-mêmes notre propre réponse et et veiller à ce que notre synthèse repose sur les deux piliers: le souffle que fournit la transcendance et la consistance que donne la raison.

La chose la plus importante dans la vie n’est pas la course à la performance et à la conquête du pouvoir et des biens matériels, c’est à dire « l’avoir« ? Ce n’est même pas la lutte pour une égale répartition des richesses, aussi souhaitable et noble que soit cette cause (De nombreux témoignages n’attestent-ils pas qu’il existe des milliardaires désespérés et des pauvres rayonnant de bonheur?)

« Non, le plus important c’est de développer notre esprit, en essayant non seulement de mieux comprendre le monde, de mieux comprendre les autres et de mieux nous comprendre nous-mêmes. Mais aussi, dans la mesure du possible,  de le développer au point qu’il puisse se connecter à la source originelle de notre Être, dont nous ne pouvons rien dire sur le plan rationnel sauf qu’elle existe et qu’elle n’est pas située dans le temps, l’espace, l’énergie et la matière. 

C’est à cette quête de l’Être et à ce développement de notre esprit, si importants pour échapper à notre réduction à l’état d’Homo économicus (ou d’homo-ludens comme l’a dit Johan Huizinga, noyé dans les jeux vidéo virtuels ou ou les jeux de hasard), si essentiels pour commencer à percevoir notre vraie nature, qu’Antoine de Saint-Exupéry faisait allusion dans une de ses dernières lettres: « Il n’y a qu’un seul problème de par le monde. Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles. Faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien […] redécouvrir qu’il existe une vie de l’esprit plus haute encore que la vie de l’intelligence. » (Antoine de Saint-Exupéry, « Ecrits de guerre »).


liens: lejourduseigneur.com -Jean Staune, la science en otage

fredericjoignot.blogspirit.com -ILYA PRIGOGINE, ISABELLE STENGERS. « DIEU JOUE AUX DéS »

philo5.com -Avoir ou Être ? Un choix dont dépend l’avenir de l’homme

agoravox.tv -L’être contre l’avoir

cafe-philo-des-phares.info -Être plutôt qu’avoir ?

antoinedesaintexupery.com

persee.fr -La quête de l’origine dans la philosophie de Plotin

louis.r.omert.over-blog.com -Pour un sursaut: la quête de l’être

newsoftomorrow.org -La Théorie de la Double Causalité de Philippe Guillemant

doublecause.net -Théorie de la double causalité

doublecause.net -Antoine_Suare le physicien qui a enterré le temps (non-localité)

 

Ainsi s’achève ma série d’articles sur « ma lecture du livre de jean staune: « Notre existence a-t-elle un sens?« 

 

cinemarium.fr -L’insoutenable légèreté de l’être »

 

Quelques autres liens vus dans les articles précédents:

chap 15- une voie rationnelle vers le monde de l’esprit?

ac-grenoble.fr -platon (Jérôme Laurent)

images.math.cnrs.fr -remarques perso sur la nature des Mathématiques Jean-François Colonna
math.sciences.univ-nantes.fr -mats et physique: le langage de la nature est-il mathématique?
wikipedia.org -Philosophie des mathématiques
mike-soft.fr -La nature des mathématiques   mike-soft.fr -La trame
irem.unilim.fr -La nature l’essence et la finalité des maths à la lumière du papyrus de RHIND
dogma.lu -La nature de l’objet math peut-elle rendre compatible phénoménologie et analyticité en philosophie?
franceinter.fr -Le monde des mathématiques avec Cédric Villani     wikipedia.org -cedricVillani
wikipedia.org -Platonisme mathématique
wikipedia.org -Dernier théorème de Fermat
pi314159.wordpress.com -Andrew Wiles et le théorème de Fermat

institut.math.jussieu.fr -Le théorème de Fermat : huit ans de solitude

lepoint.fr/science -La science est aussi intuition (et illumination)

blogg.org -Le platonisme de Penrose et ses trois mondes

staune.fr -Résumé et commentaire de « Les Ombres de l’Esprit » de Roger Penrose

larecherche.fr -Francis Crick, Roger Penrose et Gerald Edelman: comprendre la manière dont le cerveau produit la conscience

leonbrunschvicg.wordpress.com -penrose, platon et les mathématiques

jf.bizzart.biz -Insérer de l’âme dans la Science Michaël Friedjung

assr.revues.org -Âme et corps dans l’Occident médiéval : une dualité dynamique, entre pluralité et dualisme

franceculture.fr -matière à penser (dialogue Connes Changeux)

slate.fr -LE THÉÂTRE QUANTIQUE» D’ALAIN CONNES: NOTRE TEMPS EST NÉ DE LA CHALEUR (3/3)


Gödel et ses théorèmes: philisto.fr -La philosophie de Kurt Gödel

canal-u.tv/video -LES THÉORÈMES DE GÖDEL : FIN D’UN ESPOIR ?

podcastscience.fm -les théorèmes d’incomplétude de Gödel

wikipedia.org -Théorèmes d’incomplétude de Gödel

laviedesidees.fr -Kurt Gödel aux frontières de la raison : des théorèmes aux théo-rêves…

jutier.net -Le théorème de Gödel (un énoncé simplifié)

villemin.gerard.free.fr -Incomplétude & limites mathématiques et philosophiques

patriceweisz.blogspot.fr -Dieu n’est pas phénoménal: la preuve ontologique de Gödel

perso.ens-lyon.fr -Les théorèmes d’incomplétude de Gödel (démonstration)

pauljorion.com -Le mathématicien et sa magie: théorème de gödel et anthropologie des savoirs

noesis.revues.org -Gödel : des théorèmes d’incomplétude à la théorie des concepts

uip.edu -Y a-t-il un seul poème moderne qui soit comparable au théorème de Gödel?

staune.fr -Poésie d’un théorème

pourlascience.fr -Gödel déchiré Dans les années 1940-1950

Quelques liens sur la logique:

wikipedia.org -système formel   wikipedia.org -logique mathématique

wikipedia.org -Axiome   wikipedia.org -Cohérence (logique)

wikipedia.org -Décidabilité

 

5 réflexions au sujet de « Notre existence a t-elle un sens? 17)Epilogue: Résumé de la démarche »

  1. Et voilà, maintenant, ce travail de Titan accompli, vous allez sûrement vous attaquer aux autres sujets, toujours à la recherche du sacré. Que de lecture passionnante encore, merci.
    J’adore le terme : Le « réenchantement du monde »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s