Au commencement du temps 3-5) Des araignées géantes sur la colline de Chaillot (80 millions à – 500 millions d’années).


Dinos par leebil

A l’ère paléozoïque

Dans ces articles, je voudrais approfondir ma réflexion sur « le visage de Dieu » écrit par les frère Bogdanov et celle de mon article dans mon blog de reflexions à travers le livre de Igor et Grichka Bogdanov: « Au commencement du temps« .

Ils me permettent de faire un saut dans l’histoire via les blogs et le articles que je déniche sur la toile, d’affiner mes connaissance sur la science et la recherche de l’Origine. Je trouve plaisir et jubilation à partager.

Mes articles déjà parus dans cette rubrique:

a) A la fin de l’article précédent:

…Soudain, très haut dans le ciel, une boule de feu vient d’apparaître. (catastrophe du crétacé-tertiaire)

Les animaux qui lèvent la tête prennent-ils conscience de  cet incroyable qui va suivreUn énorme astéroïde de 10 km de diamètre, plus grand qu’une montagne, calcine autour de lui le bleu du ciel. 

La catastrophe a eu lieu à l’équateur, l’immense nuage, qui a plongé le monde dans lune nuit suffocante, s’est étendu sur les deux hémisphères.L’air est devenu irrespirable, saturé de vapeurs de soufre, d’acide sulfurique et d’oxyde de carbone. Le soleil a été progressivement masqué et la température est tombée à – 20 degrés. Cette nuit glaciaire, qui durera des dizaines d’années, a été suivi par un terrible effet de serre qui a sévi durant 10 000 

Est ce qu’une preuve de ce qui s’est passé se trouve dans cette  couche sédimentaire  anormalement riche en irridium, métal rare, qui n’existe pratiquement pas sur notre planète, mais qu’on trouve en abondance dans les couches géologiques qui correspondent à l’époque du choc? Cette trace est repérable partout sur notre monde, même sur le place du Trocadéro ou sous les fondations des bâtiments. Les océans ont mis 5 000 siècles avant de se remettre du cataclysme. Que se serait-il passé si cette catastrophe n’avait pas eu lieu? L’homme ne pouvait pas apparaître. Étrangement, le chemin vers l’intelligence est passé par la route des étoiles…. 

b) nouveau bond dans le temps: J. -C. – 80 millions d’années (des-plumes-de-dinosaures-datant-de-80-millions-d-annees), « très longtemps avant le cataclysme du crétacé. Un grand ciel sans nuage, un ciel bleu jusqu’à l’infini pèse sur le grand silence du monde. 

Dinos par leebil

 

tyrannosaurus

Nous nous retrouvons au milieu d’un massif de fougères à triple rang d’épines. Des créatures colossales, masses de chair grisâtres, fendent la végétation. L’une d’elles, un carnassier géant tourne sa tête hérissée de dents avant que son cerveau minuscule lui commande de se jeter sur la proie facile que des êtres humains représentent. Il s’ébranle lourdement en secouant la tête dans notre direction. Le sol tremble, éventré sous ses griffes qui projettent en tous sens des mottes de terre fraîche. L’air, riche en oxygène, est soudain saturé par les vapeurs acides que dégage le monstre. D’un bond, nous nous jetons dans un fossé profond. Presque aveugle, la chose passe sans nous voir, déchirant les broussailles de sa queue affreusement mobile. Puis elle disparaît, engloutie par les lianes qui se referment derrière elle… ». 

Les sauriens géants sont partout dans les profondeurs des océans, dans les forêts chaudes et humides ou planent dans les airs. Mais dans cette halte 80 millions d’années avant notre ère,  on peut rencontrer une miniscule créature de la taille d’un rat ou d’un écureuil appelée purgatorius. Qu’a-t-il de spécial? Contrairement aux dinosaures qui l’entourent, il s’agit d’un mammifère, peut-être même l’ancêtre commun de tous les primates. Les paléontologues n’en sont pas certains; il n’est pas impossible que cette créature ait été dotée dès cette époque, d’une caractéristique décisive: un pouce opposable aux autres doigts. Cela aura sans doute suffi à le placer sur la longue route de l’évolution vers l’intelligence.


Où en est notre colline de Chaillot?

On devine sa silhouette escarpée qui dépasse de quelques mètres au ras de l’eau. Le Bassin Parisien se trouve presque entièrement recouvert par la mer Boréale. Rejoignant au sud l’Océan Thétys, elle inonde la plus grande partie de la France. (voir mer Boréale: ...le rift océanique qui se forme dans cet océan alpin va entraîner une transgression importante sur le continent, en raison de la subsidence thermique des marges. Mais comme la dorsale est de type rapide l’eau se retire rapidement mais le bassin de Paris persiste. Il est donc alimenté, au Trias, par la Téthys au sud, mer chaude donnant une faune mésogéenne, et par la mer boréale au nord, mer froide).  Face à la mer, on a beaucoup de mal à croire que sur la plaine en contrebas sera un jour érigée la Tour Eiffel et plus loin, l’Ecole Militaire et que des millions d’hommes vivront en ce lieu.


Replongeons vers le passé à -130 millions d’années.

la terre il y a 130 millions d’ années

Notre colline a émergé en bord de mer, mais l’emplacement de la Tour Eiffel a disparu sous une dizaine de mètres d’eau. Encore 20 millions d’années en arrière et la colline de Chaillot est une fois de plus engloutie sous les vagues. 


Changeons d’ère géologique: le trias, il y a 200 millions d’années


« Là où se tenaient la colline de Chaillot et son rocher, se dresse un massif émergé, formé de couches de grès. Ce promontoire silencieux surplombe de quelques mètres une mer vide à perte de vue.Une chaleur tropicale se déverse sur les eaux peu profondes et transparentes. Des courants chauds se forment sur les fonds sablonneux visibles sous le soleil, d’un seul tenant jusqu’à la  mer germanique  à l’est et Thétys au sud


Mais un autre cataclysme nous attend, il y a 250 millions d’années

C’est sans doute le plus dramatique (vidéo triasic parc) que notre monde ait jamais connu. Il est à la frontière entre le permien et le trias. A cette époque, tous les continents se trouvaient réunis en un seul bloc: la Pangée dans lequel la vie s’était déjà diversifiée en de multiples espèces. Cataclysme inimaginable90% des espèces vivant sur la terre ont disparu (70% sur terre et plus de 90% sous les mers. Comme pour les dinosaures l’hypothèse d’un astéroïde venu de l’espace est une des plus souvent envisagée. « Un bloc gigantesque dépassant les 15 km de diamètre (une montagne trois fois plus grande que le Mont-Blanc), est sans doute entré en collision avec la terre, dans une région qui correspondrait au nord de l’Australie. Des centaines de milliards de tonnes de roche ont sans doute été catapultées dans l’atmosphère. Les entrailles de notre planète ont été déchirées sous le choc d’une violence inouïe: Des éruptions volcaniques monstrueuses, un effet de plasma suivi de l’empoisonnement de l’air et d’un très long hiver nucléaire ont sans doute causé la disparition de presque toutes les espèces… » Certains chercheurs affirment avoir mis en évidence, au large de l’Australie, l’existence d’un immense cratère de 193 km de diamètre. Mais une autre autre solution à l’extinction du permien a été envisagée. En effet, on ne retrouve pas les traces d’iridium comme pour la catastrophe qui a provoqué la disparition des dinosaures. Il y aurait non pas un, mais deux tueurs. L’extinction aurait été progressive en trois phases étalées sur 80 000 ans. Des éjections grandioses de laves sous formes de coulées réchauffant les eaux des mers et la présence d’importantes quantités d’hydrate de méthane (un très puissant gaz à effet de serre stocké dans les couches de roche et résultant en grande partie de l’activité biologique, plantes et animaux).


Quittons cette époque de bouleversements pour remonter vers la vie au  carbonifère, il y a 300 millions d’années, ère qui doit son nom aux accumulations ce charbon dans ses couches géologiques (video carbonifère):.

forêt carbonifère

Brutalement, le Bassin Parisien s’est soulevé une fois de plus, sorte de haut plateau comparable au Tibet et ce qui deviendra la colline de Chaillot est au sec. Des montagnes  (chaines hercyniennes) colossales recouvrent toute le France et une grande partie de l’Europe. Un mont impressionnant s’élève à l’emplacement (si ce mot à encore un sens) de la colline de Chaillot d’où nous pouvons contempler deux énormes chaînes de montagne dont les pics se perdent dans les hauteurs béantes, à plus de 8000 m d’altitude. La végétation a envahi les vallées, les dépressions, les failles. La forêt est  partout : maigres arbustes enserrés de fougères et de lianes. Les dinosaures ne sont pas encore là. Les « Parisiens » de cette époque sont des créatures inconnues. Un Dimétrodon reptile mammalien  long de 1 m se dandine sur ses pattes très plates. On dirait un croisement entre une grosse loutre et une salamandre. C’est en fait l’un de nos ancêtres directs les plus primitifs. Cet animal qui bondit hors de l’eau est un Crassiriginus Scoticus, une sorte de têtard géant de plus de 2 m de long. Il vaut mieux se cacher derrière les feuilles d’un Palaeo-Weichselia, plante subarborescente à tige dressée portant à son sommet un bouquet de frondes de grande taille. Les insectes géants dans le voisinage ne sont pas non plus rassurants. Ce dont on est sûr, c’est que la distance génétique qui sépare toutes ces créatures se réduit à mesure que nous remontons dans le temps: les différentes formes de vie se ressemblent de plus en plus, la complexité diminue quand on se rapproche du point zéro

C’est peut-être ici, sur cette zone plate, face cette rivière qui se trouve en contrebas, que sera édifié le futur palais du Trocadéro. Il semble que le rocher que nous apercevons soit le même que celui que nous avons quitté sur la colline voilà 300 millions d’années. Même forme, même encoche sur la face supérieure. C’est peut-être dû à l’étourdissement devant tant d’étrangeté!


Nous sommes alors entraînés de plus en plus loin: -350 millions d’années

forêt dévonienne

L’Europe et l’Amérique se trouvent à hauteur de l’équateur, réunis dans le continent de la Pangée. Dans l’épaisse forêt dévonienne essentiellement constituée de fougères géantes, de lianes enchevêtrées et de bambous qui pourrissent dans les marais. il n’y a encore ni mammifères ni oiseaux. Dans l’air lourd et humide, on peut entendre le bourdonnement continu et incessant d’innombrables arthropodes et insectes. Ces insectes géants sont alors les maîtres du monde: araignées mesurant jusqu’à plus de 2 m de haut, libellules dépassant la taille d’un aigle royal, monstrueux mille-pattes herbivores atteignant les 5 m de longueur…Comment imaginer que cet espace plongé dans l’ombre des fougères qui atteignent 40 m de haut au-dessus du sol marécageux, et dans lequel on peut voir deux énormes araignées noires entrer chez Carette (ou plutôt dans la clairière herbue qui, en descendant la ligne d’Univers nous amènera un jour chez Carette), pourra être celui de Paris, 350 millions d’années plus tard. Mais voilà, un peu plus loin, un sauropsideanimal qui ressemble un peu à un lézard dont les descendants sont les groupes de reptiles (?) et les oiseaux (ou oiseaux -ancetres). Cette question étant controversée, arêtons-nous un instant aux plumes des oiseaux. C’est alors qu’un synapside tente à grand bruit de gagner un sol plus ferme. chacune de ses pattes arrache une forte odeur de pourriture du fond du marécage. Il vient d’échapper de peu à l’attaque conjuguée de libellules démesurées dont les ailes vibrent non loin de là. Qualifié par les spécialistes de « mammalien », on suppose que cette étrange créature aurait joué un rôle essentiel dans notre existence:c’est sans doute l’ancêtre commun de tous les mammifères.

Pour quelle raison ces animaux de cauchemar étaient-ils si grands? C’est sans doute parce que l’atmosphère de l’époque était beaucoup plus riche, et saturée en oxygène. Les passants actuels du Trocadéro en seraient bien incommodés, mais si un de ces « mille-pattes » venait s’échouer un matin au pied de la Tour Eiffel, l’effrayante créature serait bien incapable de survivre très longtemps dans notre atmosphère.

C’est alors qu’eut lieu une autre catastrophe, un de ces cataclysmes qui ont décimé la vie sur terre. Il y a 377 millions d’années, un volcan en éruption a entraîné la seconde destruction de masse de l’histoire terrestre. Pourtant, certains poissons ont trouvé un moyen de survivre au manque d’eau en devenant amphibiens : ils ont quitté la mer pour la terre.

Vidéos: 

http://www.dailymotion.com/embed/video/xcoh2o

Animal Armageddon La Terre en enfer 2 par tetranychus

http://www.dailymotion.com/embed/video/xcoh7c

Animal Armageddon La Terre en enfer 3 par tetranychus


Avant de quitter cette ère phanérozoïque, antérieurement appelée ère primaire, faisons le point sur ce qui se passait il y a 430 millions d’années, tout au début de cette ére..

la terre au silurien

Nous nous étions précédemment arrêtés il y a 377 millions d’années. 60 millions d’années plus tôt, nos sommes au silurienles paysages sont vides, il n’y a plus un seul animal sur la terre ferme. La vie est alors dans l’eau.(vidéo). Parmi cette vie sous-marine, les  poissons, tous plus insolites les uns que les autres, entament la conquête de la terre en donnant naissance aux insectes que nous venons de voir au dévonien avant que ceux-ci engendrent les dinosaures. Le Bassin Parisien se détache de de l’Eura-mérique, gigantesque continent résultant de la rencontre entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Commence alors pour le Bassin Parisien  et la future colline de Chaillot une dérive qui va le mener jusqu’au Gondwana, disque continental qui comprenant l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’inde.

En jetant un coup d’oeil à notre jauge d’information, nous constatons qu’elle ne contient plus un seul Byte « d’information artificielle », pas même l’équivalent d’une page de livre. C’est la grande différence avec toutes les époques antérieures. La Terre ne contient plus aucune information résultant d’une transformation volontaire de l’environnement. C’est parce que la vie est sous-marine et les animaux aquatiques ne fabriquent plus aucun artefact, aucun objet. Les formes de vie sont alors totalement passives et n’agissent plus sur l’environnement.

Quant au niveau d’informations sur terre, il est négligeable par rapport à la quantité inimaginable d’informations qui « codent » l’Univers tout entier et ce, quelles que soient les époques. Les informations liées à « l’intelligence artificielle du vivant » (capacité des êtres vivants de modifier leur environnement) a diminué de façon extraordinaire au carbonifère, mais cette différence intervient à peine dans le bilan global. Le niveau d’information est à peine plus faible à l’époque de silurien que celui d’aujourd’hui, tout juste d’un ordre de grandeur différent. En effet, la jauge décrivant toutes les informations possibles de l’Univers en 2009 (« artificielles » et « naturelles ») est comme on l’a vu dans les premiers articles d’environ 10 120 bits. Or il y a 500 millions d’années elle indiquait un chiffre autour de 10 119, soit seulement dix fois moins d’informations à l’échelle de l’Univers. La quantité d’informations « naturelles » qui « codent » la physique, la chimie, les systèmes qui caractérisent le cosmos est donc extrêmement élevée. Une explication sera donnée ultérieurement.

Maintenant, nous pouvons nous projeter vers Paris au fond de l’océan et vers la première lumière.

Quelques autre blogs.

périodes (ères)   le phanérozoïque (ère primaire)   ère primaire      jcboulay.free.fr/astro -ère primaire     http://www.fossiliraptor.be/paleozoique.htm       

l’histoire de la vie et de la terre

géographie au crétacé

monde au jurassique     jurassique océan thétys

le monde à la fin du crétacé   mésozoïque

fossiles du permien

échelle des temps géologiques

l’évolution vers les primates

Les origines de la vie -(pythacli) le jurassique

le climat -voyage-dans-les-eres.php

trias -la faune et la flore

l’évolution de la vie -gigadino.pagestriasfaune

wikipedia -Histoire évolutive_du_vivant

alpha-centaure.com -fossiles: animations

évolution vers l’intelligence

histoire de l’océan alpin

futura-sciences -une-toile-daraignee-vieille-de-140-millions-dannees_

650 millions d’années en 1 mn 20

chronologie de la terre -pythacli

orum.hardware.fr -araignée géante.

l’histoire de la terre     la naissance de la terre       périodes de la terre (ères)

.futura-sciences.com: 13,7-milliards-dannees-en-3-minutes-30

point zéro.

Quelques blogs notés dans les articles précédents que je revisite de temps en temps:

astronoo- telescopesSpatiaux                                     cnrs.fr les mystères de l’univers 

la relativité générale.

La relativité restreinte.

*blogs  Groupes quantiques.

*blogs sur le principe holographique

*blogs sur l’entropie

*Blogs sur la complexité.

*Autres blogs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s